lundi 7 avril 2014

Captain America 2 - Le Soldat de l'Hiver




Bon, ça y est, j'ai vu Captain America 2 "Le Soldat de l'hiver" ... et je n'ai pas été déçu !

Reprenons depuis le début et voyons sur quoi j'appuie mon raisonnement.

Un peu d'histoire ...

Tout d'abord, j'adore Steve Rogers, un soldat patriotique à souhait, prêt à souffrir pour les autres mais nullement naïf ou stupide. Fin stratège et chef hors pair, c'est le saint patron des soldats, que tous les américains rêvent d'avoir comme ami, l'homme bon qui ne connait pas la haine, celui qui t'appelles "petit" ou "fiston" non pas pour te dénigrer mais parce que le mec se colle un petit train d'années dans le dos et qu'il en a toujours été ainsi à son époque.

Quand j'indiquais que Cap était loin d'être naïf, je rappelle pour les moins aguerris que Captain America est à l'origine de l’événement Civil War où le gouvernement Américain, avec le concours de Tony Stark, décide de mettre en place une loi visant à recenser l'intégralité des encapés (comprendre Super-Héros et Vilains). Un encapé se faisant recensé peut-être un héros, les autres seront purement et simplement des hors-la-loi. Captain America décrète que cette loi anticonstitutionnelle dessert les valeurs de l'Amérique et décide de la combattre ... ce qui déclenchera des oppositions particulièrement coriace entre anciens amis et alliés.

Une fois le décor posé, et je vous passe le résumé des 50 années de comics derrière, on est en droit d'avoir une image en tête assez particulière du héros à la bannière étoilé, avant sa transposition au cinéma.

Côté film ...

Mais voilà, pour moi, le premier opus est assez mauvais. Même si la petite référence à Star Wars VI, lors de la poursuite à moto, ne pouvait qu'attirer le fan débile qui est en moi, Chris Evans dans le rôle du mythique Super-soldat ne m'a pas convaincu, tout comme le costume ridicule dont il est affublé. C'est mou, Chris Evans a l'air niais et je le trouvais plus crédible dans la peau de Johnny Storm (aka La Torche humaine des Fantastic Four). Attention, je ne suis pas contre les films qui posent les bases (je dois être un des rares à avoir apprécié le premier Thor), mais là, ce n'était pas convaincant.

S'ensuit son rôle dans Avengers ... raté également ! Jamais Steve Rogers ne se serait laissé bouffé la vedette par un Tony Stark ou un des autres Avengers. Même Mark Ruffalo en Hulk est plus convaincant, et pourtant il reprend une très bonne adaptation d'Edward Norton. Bref, autant le film m'avait bluffé et captivé, autant Evans était l'ombre de ce si joli tableau.

A ce moment précis de la lecture, vous vous dites "ce type est dingue, il va voir des trucs qui ne lui plaisent pas ..." Ouais ben pas vraiment, je suis du genre optimiste moi, je me dis que ça ne peut que me prouver que j'avais raison d'y croire ... Ouais, OK je suis dingue ...



Le Soldat de l'Hiver ...

Pour le deuxième opus du Captain, Marvel Studios a vu grand.
Tout d’abord, on s'attaque à un des classiques du Captain, les retrouvailles avec le célèbre Bucky Barnes, devenu à ses dépends un assassin pour la Russie. Mais aussi, à un élément issus du comics Secret Warriors (avec l'ancien Nick Fury), impliquant une gangrène à l'échelle planétaire du SHIELD (je ne vais trop en révéler au départ côté scénario, histoire de ne pas vous gâcher le plaisir avant de l'avoir vu).

Malgré les divergences vis-à-vis du comics, l'histoire se tient bien et l'on est entraîné dans un film d'action qui serait tout aussi bon si il n'y avait pas de "Super-héros" (notons tout de même que côté "Super", il n'y a que Steve Rogers et le bras cybernétique du Soldat de l'hiver. Tout le reste n'est qu'élément de technologie ou entraînement au combat).

Du côté des acteurs, j'ai apprécié le jeu de Sebastian Stan (Bucky Barnes) et Anthony Mackie (Sam Wilson "Le Faucon"), j'ai également trouvé très intéressant la version plus humaine de Natacha Romanova (interprétée par Scarlet Johansson).
Et, dans cet opus, la "fragilité" de Steve Rogers sert bien l'intérêt du film. Si cela permet à Chris Evans de grandir avec le personnage pour Avengers 2, j'ai envie de dire "Pourquoi pas !?".
Par contre, contrairement au comics Secret Warriors, nous avons ici une version plus Ultimates de Nick Fury, notamment dans sa gestion des événements. C'est différent de ce que l'on avait lu auparavant, mais pour le coup c'est très sympa et cela s'intègre bien dans la trame du film.

En résumé ... et en spoiler ...

J'ai beaucoup aimé le côté Nick Fury qui fomente lui-même une attaque terroristes sur un bateau du SHIELD pour en retirer des informations, encore plus le coup de l'HYDRA qui a infiltré et gangrené le SHIELD pour les diriger en secret.

Au vu du fil de l'histoire et de la mémoire en cours de recouvrement de Bucky Barnes, il est fort à parier que nous le retrouverons d'ici la Phase 3 des films Marvel (peut-être pour endosser le rôle du Captain qui sait ...).

Par contre, je ne sais pas comment ils vont faire revivre le SHIELD côté film, mais voir Maria Hill postuler chez Stark m'a fait sourire. Il est à noter que pendant les évènements du comics Secret Warriors, lorsque Nick Fury découvre que l'HYDRA a infiltré le SHIELD, c'est le H.A.M.M.E.R. qui est aux commandes, sous la direction de Norman Osborn. Il était donc plus facile de remonter le SHIELD après la destruction du H.A.M.M.E.R. ... Dans les films ce sera beaucoup plus compliqué ...

Les petites infos pour les fans ...

Côté easter eggs, j'ai pu noter, lors d'un interrogatoire mené par Cap et Black Widow, le nom de Stephen Strange ... personnage mythique prévu pour la Phase 3 de Marvel Studios (la Phase 1 a démarrer avec le film Iron Man, la Phase 2 avec Captain America 2).

Et du côté post-générique, c'est l'éclate totale ... Non content de nous livrer les premières scènes du Baron Von Strucker, chef de l'HYDRA, en possession du Sceptre Chitauri que Thanos a donné à Loki, celle-ci nous montre également que ce cher Baron détient un joker dans sa manche en la personne des "Jumeaux" ... Pour ceux qui ne les auraient pas reconnu, il s'agit de Pietro et Wanda Maximoff (les enfants d'Eric Lensherr aka Magneto), plus connu sous les sobriquets de QuickSilver (Vif-Argent) et Scarlet Witch (Sorcière Rouge). 

Enregistrer un commentaire